Ville Seiyoku

YAOÏ NC-18
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bah quoi, j'allais pas pour abandonner mon mec. [ Activé via M.D. ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kylan Hottes

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 14/05/2012
Localisation : Chez moi... ou 'vec Matty.

MessageSujet: Bah quoi, j'allais pas pour abandonner mon mec. [ Activé via M.D. ]   Mer 23 Mai - 16:49

Écoute moi bien, Invité

NOM :: Hottes
PRÉNOM :: Kylan
ÂGE :: 27 ans
SEXE :: - Homme, obligatoire – Bah non voyons, j’me suis fait opéré… pfff.
SEXUALITÉ :: Gay. Ya eu quelques filles avant, mais là, c’est fini.
MÉTIER :: Euhhh j’dois vraiment le dire? Garde du corps… pour un fils de Yakuza.
NATIONALITÉ :: Américain.


PHYSIQUE :: Bah quoi? Vous voyez pas ma photo? En haut? À gauche? Bordel, c’est n’importe quoi ça! Déjà, je suis grand. 1m90 je crois? Me suis jamais mesuré en fait. Et je sais même pas pourquoi je suis comme ca. Mes parents, du moins la vendue qui me servait de mère et mon drogué de supposé père étaient petits. Ca allait jusqu’à 15 ans et après, j’ai poussé comme de la mauvaise herbe. Au moins, j’ai autant élargi des épaules que j’ai grandi. J’en aurai pris encore un peu, mais je suis pas une brindille, c’est déjà ça. J’avais 21 quand mon ange, mon bébé m’a quitté… ca fait de ca 5 ans. Bordel, elle aurait 10 ans aujourd’hui. Enfin, tout ca pour dire que j’ai 26. Pour les cheveux, ouais, c’est naturel. Ma Catherine ne retenait pas du voisin, ca je peux vous l’dire. Quoique moi, je donne plus l’impression d’être un vieux avec tous ses cheveux blancs qu’un jeune blond. Enfin. Quel gueule de veinard, vous vous dites hein!? Ahhh je l’adore ma gueule. Pas trop méchant pour pas faire peur quand je veux me trouver une place ou coucher, mais assez mauvaise pour pas me faire achaler. Et ca l’air que j’ai un regard perçant. Gris. J’aurais préféré avoir les yeux de ma fille. Quoique ca m’aurait fait assez mal de la voir dans le miroir à chaque fois que je ME regarde. Non. Elle mérite d’avoir ses yeux bleus, les yeux d’un ange. Oh, ma voix. Putain de voix. Mes coups m’ont toujours dit que j’avais une voix d’un mec qui vient de se réveiller. Rocailleuse, je crois? Bahh… tant qu’elle séduit, je m’en fous pas mal.

Com-comment je m’habille? Merde! Vous les avez les questions. On s’en fout comment je m’habille. J’me préfère à poil de toute façon. AHAHAH. Bon, ca l’air que j’ai pas le choix. J’ai pas vraiment beaucoup de linge. Si non c’est trop encombrant. Comme je suis une vraie fournaise (hummmm allez les petits frileux, j’vais vous réchauffer assez rapidement moi!), j’ai rarement un chandail. Un manteau tout au plus, et ouvert si non je sue comme un porc. Quoique j’avoue adorer les t-shirts blanc moulant. Les autres, les petites tapes là, en raffolent. J’ai souvent un Jeans foncé ou un pantalon en genre de cuir (je sais tu moi si c’est du vrai cuir, allez dont demander à la vache qui est morte pour ça!?) noir. Une chose est sure, je porte des gants. Une vieille habitude de rue. Ça fait en sorte que ta peau se déchire moins quand tu frappe et ton gun glisse pas à cause de la sueur.

CARACTÈRE :: Je suis parfait. Rien d’autres à dire.

AHHHAHAHAHHAHAH Non mais juste à voir votre gueule, c’était incroyable. J’espère que vous avez pas cru à ça? Franchement! C’est du délire.

Bon, déjà en partant, j’aime personne et personne m’aime. Ça c’est clair. Je suis infidèle… euhh… en fait, j’ai jamais eu à être fidèle, mais je sais que si un jour je m’intéresse à quelqu’un plus que disons… une journée, je vais quand même aller voir ailleurs. Je suis menteur, mais ça vous le savez déjà, voleur, j’ai pas d’éducation, pas de filtre à parole. J’ai le goût de poser une question, je la pose, c’est tout. Cherchez pas la bagarre avec moi car même si vous êtes plus costaud que moi, même si je sais que je vais perdre, je me défend.

Je suis beau. Non mais faut pas se le cacher, je le sais, les autres le savent. Et j’utilise souvent cet ‘atout’ pour séduire et me faire un peu de pognon. En fait, si j’ai dit ca c’est surtout pour vous montrer que j’ai aussi une grande gueule vantarde. J’aime autant me vanter de mes bons coups – oui oui, entr’autre les coups sexuels que je me suis tapé- que des mauvais coups que j’ai fait. Je vous l’ai dit, j’ai honte de rien.

J’ai appris à surveiller mes arrières, je déteste avoir quelqu’un dans le dos, j’essaie toujours de me placer de façon à voir tout le monde. Une bonne habitude à prendre, si vous voulez mon avis.

Oh… et plus que tout, je déteste le chocolat. Je le répugne. Juste d’en voir un morceau me donne envie de vous vomir dessus.

J’ai aucune fierté. Aucune. Ça sert à rien ça. Seulement à cacher qu’on est vraiment faible et peureux.

Pour le reste, j’avoue qu’y a rien qui me vient en tête.

Bon je retourne pioncer un peu. Vous m’avez donné mal à la tête avec vos conneries.

HISTOIRE :: Ahhh je suis vraiment obligé d’en parler? J’en ai pas le gout. En fait, j’ai pas d’histoire. Je suis qu’un mec né en Amérique, un Américain pur quoi, dans une petite famille pauvre dans une ville pauvre ou fallait se battre pour survivre. La loi du plus fort je l’ai appris jeune. Oh j’ai gagné, et aussi perdu. On apprend aussi dans ce type d’endroit que l’orgueil… c’est moins important que la vie. J’ai honte d’ab-so-lu-ment rien de ce que j’ai fait. J’ai volé, agressé, femme et enfant – pfff faut ce qu’il faut -, je me suis vendu, j’ai vendu ma mère, j’ai fait parti d’un gang, j’ai été seul, j’ai supplié, oui supplié, qu’on me laisse la vie sauve alors que j’avais un 9mm de coller sur la tempe, j’ai pissé dans mon froc, j’ai pointé mon arme sur des gens et j’ai tiré, plusieurs fois. Ne vous inquiétez pas, je n’en ai plus. Oh… et j’ai menti! Toute ma putain de vie, j’ai menti. Dire au boss que je ne travaillerais pour personne d’autre que lui alors que je vendais déjà des informations à son ennemi. Ukoyies Dire au flic que je suis innocent. Bah quoi, on est tous innocent. Dire que je reviens alors que je suis déjà loin. Je suis le salaud qui vous charme pour mieux vous écraser, car c’est ça la vie, écraser les autres pour se faire une place.

Mon histoire. Elle part et continue. Elle n’est rien et ressemble à tous celles que des putains comme moi ont vécu.

J’ai aimé une seule fois dans ma vie. Et une seule chose. Dieu que je l’ai aimé. Et bordel, vous pouvez me croire que ce n’est pas une erreur que je vais recommencer. Elle s’appelait Catherine. Ohh ma douce et belle Catherine. Tout ce que j’ai fait, c’était pour elle. Pour ses grands yeux bleus, pour ses longs cheveux blonds. Elle devait pas vivre dans cette enfer la Catherine, elle aurait du naître au paradis. Elle a été ma plus belle erreur, le temps d’une nuit avec une pute du coin et neuf mois plus tard, cet ange a traversé dans ma vie. J’avais seulement 17 ans… mais à cet age, on est déjà un homme, on couche déjà avec des tas de femmes et d’hommes.

Aujourd’hui, Catherine est à sa place, sa vraie place et je sais que quand je vais mourir, je vais la croiser avant de descendre en enfer. Laissez-moi la voir qu’une seule et dernière fois, ma belle Catherine, ma petite fille, et je vais pouvoir endurer toutes les tortures des Enfers. La pauvre Catherine est morte à cinq ans. Ou peut-être la chanceuse? Je lui cédais tous ses caprices à cette enfant. Bordel, pourtant j’avais appris à être fort. Enfin. Je me souviens encore de son regard suppliant. Les bonbons, les bons petits chocolats. Elle m’avait promis de m’en donner un si j’étais sage. Ahh déjà à son age elle était manipulatrice. Coquine Catherine, c’est moi qui les paye les putains de bonbons. On est allé dans le dépanneur, pas le combini, les combini c’est pas en Amérique, bande d’idiot! L’affaire, c’est que j’aurais pas du aller dans ce dépanneur. Comment on dit : mauvais moment, mauvais endroit? Pfff… cochonnerie. On est même pas entré dans le dépanneur. Elle n’a même pas eu ses chocolats, ma belle Catherine. Ils ont tiré, elle a reçu la balle et elle est morte. Point. Pas d’adieu, pas de lumière pour elle. La mort. Aussi sèche que ça. Une demie seconde et elle était morte. Au moins, elle a pas eu mal. Elle m’a pas entendu crier. Au moins, elle a pas vu son papa prendre son arme et faire un carnage dans le dépanneur. Pourquoi j’aurais laissé quelqu’un de vivant si elle était morte?

Mais ça, c’est pas mon histoire, c’est la sienne. La mienne, elle existe pas mon histoire. Je vis dans la rue, je vis aussi dans les hôtels luxueux. Je mange autant de caviars que de pain moisi. C’est ça ma vie. Une journée je suis riche et le lendemain, je suis nu.

Et comment j’ai fait pour atterrir ici, au Japon? Bof, je sais pas trop, des petites jobines par ici, des voyages par la. Est-ce que je vais rester? Je crois pas. Soit je repars pour une autre place, soit pour l’enfer, dans un cas comme dans l’autre, ça va être un départ.

Maintenant, foutez-moi la paix.

Plus tard…

Damn! Ca vraiment changé depuis. En quelques mois, ma vie a carrément été chamboulée. J’ai rencontré un homme. Fuck, si on m’avait un jour dit que j’rencontrerais quelqu’un qui m’apprendrait à aimer à nouveau, je l’aurais tué. Aussi froidement et nettement que ça. Mais je l’ai rencontré. L’homme de ma vie. J’me souviens au début, il était toujours seul, dans son coin, à dessiner ou rêvasser. Il accueillait toujours tout l’monde, mais sans vraiment s’impliquer. Perso, ça me faisait chier, alors j’allais toujours essayer de l’énerver. Parfois ça marchait, parfois non. Mais l’plus étrange, c’était mes sentiments. Jamais compris pourquoi j’aimais pas que quelqu’un d’autre lui parle, qu’il fasse autre chose que de s’occuper d’moi quand j’étais là. Ça me frustrait. J’avoue que je sais pas précisément quand j’suis tombé amoureux. Au début? Tranquillement ou brusquement? Je sais seulement qu’un matin, je me suis levé, incapable de bander pour personne d’autre que lui. Mais bon, il était inaccessible ce petit. Fuck, il en aimait un autre. Quoi faire dans c’temps la? Rien. Il y a fucking rien à faire. Quand on aime, on abandonne pour ce qu’il y a de meilleur que nous. Bah quoi, j’suis pas idiot. Pas de travail, pas de logement, buvant constamment de la bière ou fumant du pot –eh, ça fait longtemps ça-, j’avais rien à lui offrir.

Et pourtant, c’est moi qu’il a choisi. À la fin, c’est moi qu’il a aimé, qu’il a embrassé.

J’aurais jamais cru… ben des choses. J’me pensais pas fidèle, mais jamais, jamais je vais coucher avec un autre mec. Matty, plutôt Matteo pour ceux qui ne le connaisse pas, est le seul homme que j’imagine en me masturbant. Il me calme aussi. J’suis beaucoup moins agressif lorsqu’il est présent, plus besoin de drogue, moins d’alcool.

Mais avec ça, je me découvre aussi possessif et jaloux. C’est fucking pas drôle. Il y a un mec qui le regarde de trop proche et je montre les dents.

On habite maintenant ensemble. Heureux. Même si parfois, c’pas toujours rose. Il est têtu mon homme.

Mais c’est comme ça que j’l’aime.


AIME/AIME PAS :: Première chose : Matty! Ya que lui que j’aime. J’aime bien Minus, c’t’un bon pote. J’aime aussi tout ce qui n’est pas bon pour la santé : cigarette, pizza, weed, bière, être nu, faire chier l’peuple, baiser! Ohh p’tain que j’aime baiser. Surtout ‘vec mon cœur. Damn, il a un de ses corps et il gémit de façon – bon, je crois que je vais m’arrêter la.

Les trucs que j’aime pas : Quand y a des mecs trop colleux après mon copain. Quand j’ai l’air cave. Et les petits morveux qui pensent tout connaître.

PHOBIE :: Connais pas.
PÊCHÉ MIGNON :: Trop pour que je commence à les écrire.
CASIER JUDICIAIRE :: On est obligé d’le dire? Ouin, j’en ai un.
GROUPE SANGUIN :: O+
MOTS PRÉFÉRÉS :: Fuck! T’veux baiser? Love ya mon cœur-mais juste à matty.


SURNOM :: (de moi la???) La perverse
ÂGE :: Comme Kyl

JE, KYLAN FUCKING HOTTES, JURE SOLENNELLEMENT QUE MES INTENTIONS SONT MAUVAISES.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matteo Dakko

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 14/05/2012
Age : 26
Localisation : Partout sauf chez moi...

Mini Moi.
Âge: 20 ans
Physique:
Relation: J'en veux pas

MessageSujet: Re: Bah quoi, j'allais pas pour abandonner mon mec. [ Activé via M.D. ]   Mer 23 Mai - 19:33

Vive le copier collé~
j'ai déjà lu ta présentation. ... je m'en allais dire que j'aurais pas besoin de la lire mais DD= il faut..
Mais j'adore le rajout à ton histoire <3
j't'oublis pas, j'vais faire ça aussi x3
Aaah. j'ai du presque tout relire pour trouver le code xD

Spécial bienvenue à toi ~ *kiss*
Amuse toi bien et courage pour l'intégration~ *pour moi aussi..uxu* <3

_________________
Yo no soy nada para el mundo .
El mundo no es nada para mí .
¿ Voy a cambiar esto ?
¿ O me va cambiar ?
¿ El amor va a poner un punto sobre tema ?



Si conseguiste obtener mi afeccíon, es porque debes ser alguíen muy importante para mí...
Kylan Hottes es muy important para mí ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://m-no-toshi.forum-canada.com/
 
Bah quoi, j'allais pas pour abandonner mon mec. [ Activé via M.D. ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De quoi faire des potes pour Baddruck
» Le bar... Quoi de mieux pour se bourrer la gueule. [Pov Emmy]
» Si tu as besoin de quoi que ce soit, je serai là pour toi, dans les bons moments et dans les mauvais, pour toujours. [PV Boule Marine.]
» (FINI)Quoi qu'il arrive je serais toujours là pour toi - Haley & Dean
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ville Seiyoku :: Premier pas :: Présentation :: Validée-
Sauter vers: