Ville Seiyoku

YAOÏ NC-18
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Naoe Seiichi [ Activé via M.D. ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Naoe Seiichi [ Activé via M.D. ]   Dim 27 Mai - 18:41

Écoute moi bien, Invité
NOM :: Naoe
PRÉNOM :: Seiichi
ÂGE :: 23 ans
SEXE :: - Homme, obligatoire -
SEXUALITÉ :: Bisexuel
MÉTIER :: Artiste Compositeur & Chanteur
NATIONALITÉ :: Franco-Japonais


PHYSIQUE ::
Si je vous dis que je suis le portrait craché de Fai D. Flourite dans cette série télévisée 'Tsubasa Reservoir Chronicle' qui passe actuellement sur les chaînes de télé, me laisserez-vous tranquille ? Non ? Ben tant pis pour vous. Quoi ? Je dois quand me décrire ? Ça va, ça va, je vais le faire. Comme je l'ai dit un peu plus haut, j'ai la même tête que Fai pour la simple raison que l'acteur qui le joue est mon paresseux jumeau, Shuunsuke Naoe. Mon ainé de 10 minutes, je précise et seulement par mon bon vouloir.

Comme Shun, j'ai un visage d'ange qui donne aux grand-mères l'envie de me chouchouter et de me tirer les joues ; qui rend gaga les bonnes femmes souhaitant m'avoir pour gendre afin d'avoir d'adorables petits-enfants ; qui pousse les jeunes filles en fleurs attirées par des bishounens célèbres à crier comme des hystériques ou à créer nombre de fan club à mon nom et qui force les mecs à l'homosexualité refoulé de changer de trottoir pour conserver l'idée qu'ils sont Hétéro à 100%. Non je n'exagère pas, ce n'est pas du narcissisme. On a vraiment vécu ces situations.

Bref, j'ai des traits fin qui nous viennent de celle qui nous a lâchés pour un acteur de troisième zone. Un nez tout ce qu'il y a de plus normal, une peau blanche à en faire pâlir de jalousie un grand pourcentage de femmes... un 'joli minois' quoi. Mes cheveux sont fins, de longueur mi-longue, légèrement en bataille dont les mèches blondes tombent sur des yeux d'un bleu à la couleur changeante selon la luminosité ambiante.

De taille moyenne pour un eurasien, je mesure 1'75, pèse 55 kg et de groupe AB. Mince et élancé, la génétique m'a donné un torse et des membres longs. Les stylistes nous aiment pour ça. Je pratique du sport régulièrement pour maintenir un corps saint, un ventre plat, des abdominaux suffisamment visibles... et parce que je ne tiens pas à ce que mon manager ou un de ses hommes soit toujours derrière moi comme il le fait si souvent avec Shun.

J'aime m'habiller confortablement et de façon discrète et normale si je dois sortir dans la rue. La discrétion est de mise si je ne tiens pas à me faire attraper par des fans à la main un peu trop chapardeur.
CARACTÈRE ::
Blasé, c'est le mot pour décrire ce que je suis. Comment ne pas l'être après le nombre d'année que j'ai passé dans le milieu de la musique et du mannequinât. On s'entre-tue pour le premier rôle dans une publicité, on doit protéger les compositions qu'on a créées, on surveille constamment les coups vaches des rivaux vicieux. Tout cela en gardant un sourire angélique sur le visage et une attitude amicale. Apprendre à jouer la comédie m'aurait servi au moins à quelques choses. À cacher ce qu'on ressent, à cacher ce qu'on pensait, à montrer ce que le public attend de nous. Heureusement que le monde du show business/le monde n'est pas si noir. On y a aussi des amis fidèles et des alliés fiables et sincères.

Derrière ma façade d'artiste décontractée se cache une personne froide, un peu insensible, sarcastique, désabusé et égoïste. La vie et les malheurs des inconnues, ça ne m'intéresse pas trop. Mon ordre de priorité c'est Shun & moi, ma famille puis les amis. Je me montre affectueux qu'avec mes proches, particulièrement Shun. Normal quoi. Je donne mon amitié difficilement, mon coeur encore plus. Non, ce n'est pas parce que j'ai eu le coeur brisé. C'est parce que j'ai vu suffisamment de mélodrame causé par 'l'amour'. Un sentiment qui ne résiste pas longtemps face à l'argent, le désir ou je ne sais quelle connerie. N'est-ce pas 'Maman'. Ceux qui ont su se faire une niche dans mon coeur peuvent toujours compter sur moi, je garde leur amitié et affection précieusement.

Je suis aussi quelqu'un de rationnel, terre-à-terre et de calme qui aime un peu trop critiquer et qui n'est jamais satisfait de son travail longtemps. Il m'arrive de trouver une chanson parfaite pour ensuite la trouver pleine de défaut le lendemain. À moins d'avoir des preuves, je refuse de croire à 100% toutes les rumeurs qui me parviennent. C'est pour cela qu'aussitôt que j'ai eu les moyens, j'ai engagé un détective pour confirmer les dires de mes frères sur la raison du divorce de mes parents.
HISTOIRE ::
« … »

Allongé sur le ventre avec un stylo à la main, je regarde la page blanche de ce carnet posé sur mon oreiller que jiji (grand-père) m'a offert aujourd'hui. Il veut que j'écrive dedans, que j'en fasse un journal qui retracera ma vie. Apparemment c'est une coutume familiale Naoe. Chaque fois qu'un des enfants Naoe est prêt à être lâché dans la nature, on lui donne un journal intime pour qu'il n'oublie pas d'où il vient. Je voulais jeter ce cahier par la fenêtre, car les journaux intimes ne sont vraiment pas mon genre, mais Shun m'a convaincu de ne pas le faire. Il a demandé à ce qu'on puisse échanger nos carnets plus tard comme nous allons vivre séparément à partir de demain. Pour qu'on ne rate rien de la vie de l'autre même en vivant bien loin l'un de l'autre. Ça va être la dernière nuit que je passerai dans la maison familiale et que je partagerai une chambre avec Shun. Demain, nous quitterons le nid pour s'envoler de notre propre aile. Traduction, on va vivre dans notre propre appartement, être totalement indépendant quoi. Il était grand temps, nous sommes quand même les derniers à partir d'ici. Je ne m'inquiète pas de savoir oyaji (père) tout seul dans cette demeure, son jumeau et ses parents vivent dans les maisons avoisinant de la nôtre.

Un corps chaud se pressa contre mon flanc, me tira de mes pensées. Shun. Mon regard s'adoucit devant le visage endormi de mon jumeau. Un sourire triste se dessine sur mes lèves. Ça va être la dernière fois qu'on partage un lit ensemble. Qui sait quand nous pourrions le faire à nouveau. Ça va me manquer. Il va me manquer. Je me penche pour déposer un baiser sur ses lèvres. Il a été ma première fois tout comme j'ai été le sien. Je me vois mal donner ça à quelqu'un d'autre que lui. Il est, après tout, l'autre moitié de moi-même, mon meilleur ami. Je sais qu'avec lui, il n'y aura pas de moquerie blessante si ça se passait mal.

Je secoue ma tête. Assez rêvasser ! J'ai des pages à noircir avant que le jour se lève. Je pose la pointe de mon stylo sur la feuille et laissa l'encre bleue retranscrire le résumé des 23 années de mon existence sur papier.
xxx
27/05/XXXX

Commençons par le commencement.

Je m'appelle Seiichi Naoe. Je suis né un 21 janvier à Tokyo, dans une famille nombreuse, juste après que Shunsuke -mon paresseux de jumeau bien aimé- ait dégagé le passage vers la liberté. À y songer maintenant, je suis sûr qu'il est l'ainé uniquement parce que j'y étais pour quelque chose. Il devait être trop flemmard pour se bouger et avait besoin qu'une personne -moi en occurrence- le motive à prendre la sortie à coup de tête au postérieur. Un geste que j'ai continué à faire tout au long de notre vie ensemble jusqu'à mon déménagement, passant ainsi le relais à Matsumoto -notre manager- pour prendre soin de lui.

Mon père est un japonais du nom de Ryusuke. Ma mère, Océane, est une actrice française qui n'est pas resté longtemps avec nous. Leur coup de foudre ou plutôt son coup de foutre pour mon père n'a pas duré plus de deux ans. Le temps de se marier, mettre une paire de jumeau au monde et bye-bye. Elle n'avait pas tellement la fibre maternelle. La pension alimentaire et sa liberté l'intéressaient plus qu'une vie de famille stable et aisée. Sasuke, mon frère ainé pense que cet acteur italien avec qui elle tournait à l'époque lui avait tourné la tête. J'ai vérifié, il disait vrai. Bon débarras. Elle a bien fait de partir avant qu'on soit suffisamment âgé pour s'attacher émotionnellement à elle.

Bref, on a grandi dans un foyer stable, plein de mélodrames avec deux demi-frères (Sasuke & Sosuke) de mères différentes et un demi-frère/cousin. Mon cousin et demi-frère est le fruit d'une soirée arrosé entre tante Haruko et mon père qu'oncle Ryuichi (son jumeau, l'ainé) a finalement reconnu comme le sien. Pour que personne n'oublie cet épisode qui aurait très bien pu finir par plusieurs divorces ou meurtres, il a appelé l'enfant qu'il va élever : Sanosuke. La terminaison -suke indiquant qui était le vrai géniteur. Mon père pour se faire pardonner auprès de lui, m'appela donc à ma naissance, Seiichi. Ichi étant la terminaison de tous les prénoms des enfants qu'avait engendrés oncle Ryuiichi.

Ma carrière professionnelle a commencé à 6 ans par une photo. Une marque célèbre de vêtement enfant cherchait un modèle pour représenter sa marque pour une nouvelle publicité. Un de leur agent a parcouru tout Kyoto pour prendre des clichés de potentiels candidats et nous a pris, moi et mon frère Shun, en photo à notre insu alors qu'on s'amusait dans un parc pas très loin de chez nous. Notre visage d'ange a été retenu parmi tant d'autre. Le fait qu'on soit jumeau était un plus, nous pouvons nous relayer pour ne pas dépasser le quota d'heure de travail qu'un enfant pouvait travailler par jour.

Le contrat avec cette marque de vêtement terminé, on nous proposa ensuite un autre contrat, puis un autre. Ce serait con de lâcher des jumeaux qui permettent de finir un travail en une journée ou deux au lieu de quatre, pas vrai. On retrouvait nos visages sur des magazines de mode pour des vêtements d'enfants, on les voit sur les écrans de télé dans des pubs pour des boissons, des jeux, des shampoings ou des produits alimentaires. On plaisait, on continue toujours de plaire. On a poursuivit nos études normalement dans un établissement scolaire privé qui offrait aussi des cours particuliers tel que la comédie, la musique et le chant pour raffiner nos talents naturels.

Après 10 ans de carrière dans le modéliste, nous avons décidé d'élargir notre monde professionnel. Shun a toujours été intéressé par la comédie et le monde du doublage et moi par la musique depuis que j'ai assisté à une des leçons de piano de cousin Shuuichi. Soit dit en passant, Cousin Shuuichi est devenu guitariste dans un groupe de J.Rock assez connu. J'avais 5ans quand j'ai commencé à apprendre le piano, puis la guitare, suivi par d'autres instruments. Je voulais toucher à tout. Mais ce qui me plaisait, c'était de créer de nouveau air, de composer. Notre famille nous encourage, notre manager aussi lorsque nous leur faisons part de notre projet. Hideaki Matsumoto, notre manager qui s'occupe de nous depuis le tout début et qui continue toujours, nous a été un grand aide pour notre changement de carrière. Il a toujours écouté de ce qu'on avait à dire, nous a conseillé, nous a motivé. Je ne pense pas que nous serions allés si loin sans lui. Notre succès professionnel, c'est aussi à lui qu'on le doit.

On peut dire que les dieux ukoyies veillent sur nous. À 23 ans, nous sommes toujours aussi connus du public. Trop même. Nous ne pouvons faire un pas sans entendre les cris de nos fans. Pour sortir dehors, le déguisement est de rigueur. Les tournées m'épuisent, heureusement que ce n'est plus nécessaire d'en faire autant qu'à mes débuts. Je n'ai même plus besoin de faire ma pub dans les plateaux télévisés, on aime mes chansons et ma voix. Kyoto devient toutefois un peu trop suffocant pour moi. Je n'arrive plus à trouver l'inspiration pour composer. J'ai besoin de calme et d'anonymat. Impossible d'en trouver ici comme tout le monde sait où j'habite. Matsumoto m'a donc parlé d'une ville assez spéciale où je trouverai ce dont j'aurai besoin : Seiyoku. Je souhaite que Shun ira avec moi, mais je doute que ce soit possible. Son travail était ici et il était bien trop paresseux pour faire un trajet si loin rien que pour venir travailler. Il partira lui aussi en même temps que moi. Pour un autre quartier de Kyoto, dans une résidence privée et bien protégé que Matsumoto qui a trouvé.

Demain, ce sera le grand jour. Nous allons commencer notre vie d'adulte dans notre nouvel appartement qui se situe dans deux villes différentes. Ce sera aussi notre première grande séparation. Survivra-t-il sans moi ? Et moi, survivrai-je sans lui ? On verra bien.
Xxx
J'avais fini pour aujourd'hui. Je repose mon stylo sur ma table de chevet. Le carnet le rejoigne après que je l'ai refermé. J'essaierai de tenir mon journal régulièrement, mais je ne promets rien. Il est temps de dormir.

Bonne nuit Shun.

AIME/AIME PAS :: Aime Shun, le Riz au curry, composer, le reste de sa famille, les manga. Déteste les animaux, les fans hystériques ou psychopaths, être dérangé quand il compose, l’art moderne et le mélodrame.
PHOBIE :: Perdre son jumeau et la peur de la hauteur. Il ne supporte pas d’être en hauteur et de voir le sol si loin de lui.
PÊCHÉ MIGNON :: Choco ball amande et cacahouète
CASIER JUDICIAIRE :: Vierge
GROUPE SANGUIN :: AB
MOTS PRÉFÉRÉS :: Shun, non, idiot, taré, nice, bakamono...


SURNOM :: The Tardis
ÂGE :: Majeure et Vaccinée depuis bien des lustres.

JE, - Seiichi Naoe - , JURE SOLENNELLEMENT QUE MES INTENTIONS SONT MAUVAISES.


Dernière édition par Seiichi Naoe le Lun 11 Juin - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Dakko

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 14/05/2012
Age : 26
Localisation : Partout sauf chez moi...

Mini Moi.
Âge: 20 ans
Physique:
Relation: J'en veux pas

MessageSujet: Re: Naoe Seiichi [ Activé via M.D. ]   Lun 11 Juin - 13:56

Ah oui ! Toi ! Toi, j'me souviens de toi et ta présentation è_é
Avec Fye~ Oui -w- Mais j'ai remarqué en repassant vite vite que le titre de l'émission était mal placé D=
C'est Tsubasa Réservoir chronicle xD Juste un peu inversé, mais on sait tous de quoi tu parles~
moi je l'ai plus lu ! enfin... je ne suis pas rendu loin, mais je lis la série ;P
C'est vrai que tu lui ressemble..ô_o Mais ton caractère est différent ! >o< on ne peut confondre avec ça xD

J'aime toujours autant ta présentation -w- (normal.. c'est du copié collé! )
Oooh~ un petit plus. T'aimes pas les animaux D= ? tss... sont tous.. trop cute pourtant >w<
Chocoball..? tout le monde aime le sucré /o/ *mais ne connais pas exactement les choco balls* xD

Petit mystère du côté de ton âge~ Tu as bien le droit x3

Tout est en ordre ! Bienvenue dans cette encore nouvelle ville x3
Plais toi bien ici !

_________________
Yo no soy nada para el mundo .
El mundo no es nada para mí .
¿ Voy a cambiar esto ?
¿ O me va cambiar ?
¿ El amor va a poner un punto sobre tema ?



Si conseguiste obtener mi afeccíon, es porque debes ser alguíen muy importante para mí...
Kylan Hottes es muy important para mí ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://m-no-toshi.forum-canada.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naoe Seiichi [ Activé via M.D. ]   Lun 11 Juin - 15:07

Merci et merci pour la validation ♥
Ah oui, tu as raison. J'ai inversé le titre >_< J'irais corriger ça.

Pour la présentation c'est la même fond que je l'ai récris, donc pas trop de copier coller sauf pour les descriptions physique ou psychologique. =P
Les animaux... ça tache, ça prend ton temps, ils sont incapable de préparer leur repas et ça bave. '-'
Pour les choco-ball, clique-ici et tu auras une idée de ce que c'est ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naoe Seiichi [ Activé via M.D. ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Naoe Seiichi [ Activé via M.D. ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Activer le chat
» Championnat F1 2010 PS3
» Seiichi Yusue: présentation
» Ceinture Force / Focus Sash
» Travel notes from a restless vagabond [ Carnet de bord de Seiichi Hasegawa ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ville Seiyoku :: Divertissement :: Archive-
Sauter vers: