Ville Seiyoku

YAOÏ NC-18
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 And I still stand, and I won't fall. But, I want feel like becoming less human.| Al' {Activé via M.D.}

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexy Benson

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 03/01/2013

Mini Moi.
Âge:
Physique:
Relation:

MessageSujet: And I still stand, and I won't fall. But, I want feel like becoming less human.| Al' {Activé via M.D.}   Sam 5 Jan - 22:45

Écoute moi bien, Invité
NOM ::Benson
PRÉNOM ::Alexy
ÂGE :: 19
SEXE :: Oh, une frite dans mon pantalon ! *se tue*
SEXUALITÉ :: Bisexuel o/
MÉTIER ::Prêtre dans le temple de son grand-père.
NATIONALITÉ :: Anglaise, japonaise.


PHYSIQUE :: Désormais, je tiens un journal. Et je compte bien le tenir pendant longtemps. Pour commencer, ce journal, il sera pour toi, mon amour. Et c’est d’ailleurs pour cela que je vais commencer par te décrire. Parce que, tu sais, tu as tellement attiré mon regard, que je veux te faire partager tout ça.

La première fois que je t’ai vu, c’était au comico’. Tu avais cet air farouche que tu affiches encore maintenant, lorsque quelqu’un se dresse contre toi. Ou que quelque chose ne te plait pas. Juste ça, ça me plaisait. Tu avais les yeux pétillants, pleins de vie, pleins d’espoirs. On le voyait, on le sentait, tu avais tes propres idées, tes propres motivations, tes propres convictions. Tes yeux reflétaient ta personnalité, ton humeur.

Et comme si le regard allait de part avec ton visage, on pouvait tout lire dessus. Ta mine renfrognée, fronçant tes sourcils, et faisant tomber quelques mèches de tes cheveux rosés sur ton front, qui montraient que tu étais contrarié. Ton sourire, avec ses petites lèvres toutes fines et toute rose, qui se collait sur ton visage lorsque tu étais heureux. Les larmes que tu ne cachais pas, qui coulaient de tes yeux bruns, tellement clairs qu’ils semblaient oranges, sur tes joues rondes. Tout ça, tous tes sentiments, tu les dévoiles, car tu es sincère avec toi-même. Car ton regard est franc. Comme tout le reste de ton corps, d’ailleurs.

Tu as une fine silhouette, tu sais ? Ta taille est finement ciselée, malgré tes muscles bien présents. Tu as un cou mince, allant de paire avec les rares colliers que tu mets parfois. Tes mains sont petites, mais avec de grands doigts, longs et fins, des ongles délicatement coupés. Tu as de petites épaules, malgré le fait que tu sois un homme. Et même en faisait du sport tout les jours, ton corps ressemble toujours à celui d’un adolescent. Alors que, lorsque tu te déshabilles, on peut admirer tes abdominaux biens dessinés, la courbe de tes hanches légères, et puis, tes jambes, longues et élancés, qui montrent ton endurance. Tout ça, faisant de toi un homme qui captive le regard, que se soit des femmes, ou peut être, des hommes, qui sait ?

La seule chose qui te ferait défaut dans tout ça, ce serait ton visage encore enfantin, avec ton cou presque trop mince, et tes épaules pas assez large. Et puis, sans oublier les quelques cicatrices que tu as, disséminé à peut près partout sur le corps. Cicatrice qui viennent de tes bagarres de rues, quand tu n’étais encore qu’un enfant. Ou d’autres, qui proviennent de ton père, quand il était bourré. Totalement saoul. Celles-ci sont facilement déchiffrables, elle ressemble à des brûlures de cigarettes, tout simplement. Facilement repérable, n’est-ce pas ? Je trouve aussi.

Tu as une peau délicieusement blanche. Qui s’harmonise ainsi avec tes yeux perçants, et tes lèvres rosies, comme tes cheveux. Et puis, quand tu rougis, on ne peut pas le louper, tes jolies joues deviennent roses ou rouges, selon ce qui te fait cet effet-là. Mais, tu peux être sûr, que lorsque ton visages est rougit par l’effort, et que ton corps est en sueur, tu fais de l’effet, crois-moi. Tu dégages presque quelque de sexy lorsque tu es comme ça. Sexy, indécent, quasiment.

Pour ce qui est de comment t’habiller, c’est bien simple. Des vêtements amples, sans trop d’ornement ou de dessin. Des t-shirts à gogo, à manches courtes ou longues, avec un décolleté de plus normal pour un homme. Tu aimes bien, sur les t-shirt à manches longues, qu’il y ait tout de même quelques petites choses amusantes. Telles que des changements de couleurs au niveau de coude, ou alors un endroit déchiré, des épingles à nourrices, un trombone… Des trucs jeunes, innovant quoi. Ce sont vraiment sur ces t-shirt à manches longues que tu craques totalement pour les trucs qui ne passent pas inaperçus. Pour le bas, c’est pareil. Un jean, tout bête, avec quelques chaines que tu peux rajouter. Et puis, le jean, toujours d’une couleur sombre. A quelques endroits déchirés, ou faisant un effet sale, froissé. C’est jeune, à la mode, mais tu aimes ça. Les chaussures ? Converse. Ou bien creepers ou rangers. Là, c’est selon ce que tu mets avant, et le temps qu’il fait dehors. Et oui.

Bref, tout cela pour dire que, même si certaines, ou certains ne te trouvent pas à leur goûts, pour moi, tu es beau. Tu es bien.


CARACTÈRE :: Mon chéri, tu es quelqu’un d’extrêmement têtu. Une fois que tu as une idée derrière la tête, ou que tu penses que tu as raison, tu n’en démordras pas. Même si pour cela tu dois tenir tête à n’importe qui, que se soit des gens importants ou non, peu t’importe. Tu restes fixer sur ton idée, et tu n’y renonceras pas. Et oui, tu es comme ça. Tu vis avec tes propres idées, tes propres convictions. Et tu crois à tout ça. Pourquoi ? Car, tu n’as pas d’autres choix, que d’avoir confiance en toi-même. C’est triste à dire. C’est triste à voir. Mais tu ne peux compter que sur ton être. Tu n’oseras jamais demander de l’aide à quelqu’un si tu as de quelconques problèmes. Tu n’iras jamais voir quelqu’un pour demander conseil sur telle ou telle chose. Non, tu ne te réfèreras qu’à toi-même.

Effectivement, tout ce que tu peux faire, c’est croire en toi-même, car tu ne peux pas croire en les autres. Tu ne voues qu’une confiance absolue en toi. Les autres, tu n’y arrives pas. Depuis cette histoire où tu t’es fait trahir, tu n’y arrives pas. Certains te disent pourtant, y compris moi, que tu dois arrêter de vivre dans le passé, et reprendre ta vie comme elle vient. De tout reprendre à zéro. Mais, tu n’y arrives pas. C’est plus fort que toi. Tu doutes des gens. Toujours. De leurs motivations, de leurs sentiments à ton égard. Tu penses toujours qu’il y a quelque chose ‘en dessous’. Alors que, parfois, non, il n’y a rien, ils sont sincères. Mais tu les repousses quand même, car tu ne peux pas être sûr. Et tu le sais, que cela te cause beaucoup de tort. Mais, non, impossible. Tu n’arrives pas à t’en défaire. Alors, tu continues, tout en sachant que cela peut blesser certaines personnes de ton entourage. Tu ne te sens même pas désolé pour eux. Car, ils ne comprennent pas pourquoi tu es ainsi.

Tu es d’une nature franche, aussi. Tout comme tout se reflète sur ton visage, tu dis tout ce que tu penses à voix haute. Ou presque. Ca dépend si tu sais comment est la personne au début ou non. Lorsque tu la connais, et que tu sais que certaines choses que tu peux dire la blesse, tu n’en fais rien, surtout si c’est quelqu’un que tu apprécies. Sinon, évidemment… Tu t’en donnes à cœur joie, tiens ! Espèce de sadique, va. Pour ceux que tu ne connais, eh bien, tu essais de ne pas trop dire n’importe quoi, au risque d’avoir des ennuis ensuite, et d’autres complications dont tu te passerais bien. Après tout, tu n’as pas que ça à faire, te mettre dans des embrouilles, plus que tu n’en as déjà, avec les ‘gangs’ du coin. Eux, oui, tu les cherches, car ils se prennent pour des hommes forts, virils, alors que la plupart d’entre eux ne sont que des petites lavettes qui cherchent juste à se la péter. Mon dieu, que ça t’insupporte ça. Tu préfères te battre contre de vrais hommes, qui en ont dans le pantalon, plutôt que contre ça, qui ne savent pas se battre correctement. Ça à le don de te foutre en rogne, ce genre de trucs.

Tu es très maladroit également. Ah là là, tellement. Que se soit dans les relations que tu noues avec les autres, ou bien même avec les objets que tu portes, tu es tellement maladroit. Pour ce qui est des objets à porter, ou lorsque tu tombes sans faire attention, ce n’est pas si grave. Non, cela ne joue pas totalement sur ta vie, même si parfois tu te fais très mal en tombant. Tu n’es pas très doué, hein… Parce que, tout de même, tomber alors que le sol est totalement plat, il faut le faire, franchement. Pour ce qui est des relations, là, c’est plus embêtant. Même si tu es franc, et que tu exprimes ce que tu penses, des sentiments qui te gênent, tels que l’amour, ou l’envie d’être avec les autres, ça, tu ne l’émets pas. Tu ne le dis pas. Tu le caches pour toi. Ayant peur d’être rejeté. Ayant peur de voir, qu’effectivement, tu avais raison de te méfier, car la personne s’est bien amusé de toi. La méfiance te fait douter, te joue des tours. C’est à cause d’elle que tu n’arrives pas à avoir des relations qui durent longtemps. Si seulement tu réussissais à te débarrasser d’elle. Mais, plus facile à dire qu’à faire, n’est-ce pas ?

On dit de toi que tu es égoïste. Je ne sais pas vraiment si c’est la vérité. Mais, ce n’est pas que tu es égoïste, c’est juste que, tu te dois de penser, comme si la vie ne tournait qu’autour de toi. Tu te dis que, tu n’as pas le choix. Pour avancer, pour continuer sur la route que tu as choisie, tu ne peux que penser à toi. En réalité, tu penses souvent aux autres. C’est juste que tu chasses bien vite ses pensées de ton esprit, te disant que non, qu’il ne faut pas, que c’est cela qui continuera de te détruire. Et ça, tu ne le veux pas. Non, tu ne veux pas que ça recommence. Alors, tu mets tout ce qui ne te concerne pas de coté, de façon à ne te concentrer uniquement sur ton être. Belle carapace que tu t’es forgé là. Mais, belle carapace, ukoyies, qui te fait souffrir malgré tout. Mais ça, c’est un tout autre problème, n’est-ce pas ?


HISTOIRE :: D’aussi loin que je me souvienne, tu m’avais dit que ta mère était japonaise, et ton père anglais. Tu ne m’as rien dit concernant leur rencontre, ou même leur séparation, mais la seule chose dont tu m’as parlé, c’est le fait que ton père ne voulait pas que tu viennes avec lui. Il voulait refonder une famille, une vraie, qu’il t’avait dit. Et pourtant, tu as décidé de garder son nom. Pour lui prouver que tu ferais parti de sa famille, envers et contre tout. Alors que lui, ne s'était pourtant pas gêné pour te brûler la peau à coup de clopes lorsqu'il buvait trop... Et il ose ensuite t'abandonner ainsi. Et oui. Ensuite, ta mère, de son coté, a également voulu fonder une nouvelle famille. Elle te l’avait dit, qu’elle voulait un pilier qui la tiendrait, qui la soutiendrait lorsqu’elle serait en difficulté. Elle espérait que tu comprendrais. Mais, non. Tu ne pourras jamais comprendre comment les parents peuvent délaisser leurs enfants aux grès de leurs désirs. Ça a commencé à partir de là, la méfiance envers les gens. Les adultes, surtout. Et, tu étais alors âgé de 9 ans.

Ta mère t’avait donc laissé à tes grands-parents. Des gens tout à fait respectables et honorables. Ta grand-mère étant malade, elle sortait rarement de sa chambre, sauf pour les repas, où elle tenait absolument à être présente pour te parler. Tu l’adorais. C’était une femme sage, tu me disais. Qui avait expérimenté la vie, et qui savait en retirait les bénéfices. Tu aimais beaucoup l’écouter parler, mais hélas, elle est partie trop tôt. Elle est morte alors que tu avais 12 ans. A cette époque, ton grand-père t’avait déjà enseigné certains arts, comme le judo ou le karaté. Il t’avait également appris à réciter correctement des cantiques du shin-bouddhisme. Tu en avais d’ailleurs récité lors de la mort de ta grand-mère… Et, encore maintenant, dès que tu en ressens l’envie, tu pris devant ses cendres. Tu ne crois pas forcément en Dieu et les autres divinités, mais, tu espères que, si elle, elle y croyait, alors elle a trouvé son paradis là-haut. C’est tout ce que tu peux espérer pour elle.

Tu avais commencé les vols à l’étalage vers tes 13 ans. Vous ne manquiez pourtant pas forcément d’argent toi et ton grand-père, mais, tu ne voulais pas qu’il fasse tout pour toi. Tu ne voulais pas qu’il dépense son argent et celui de ta grand-mère pour subvenir à tes besoins. Ce n’était pas à eux de faire ça à l’origine, alors tu ne voulais pas leur causer de problèmes. Encore plus maintenant qu’il ne restait que ton grand-père pour veiller sur toi. Tu te refuser de le laisser porter toute ton éducation, et ta façon de vivre sur ses épaules. Toi aussi, tu voulais faire quelque chose. Et tout ce que tu avais trouvé, c’était volé. C’est à cette époque que l’on s’est connu, toi et moi. Mais, passons, ce n’est pas le plus important.

Après plusieurs essais de vols, tu as finalement arrêté. Pourquoi ? Car ton grand-père n’appréciait pas, tu m’as dit. Et puis, cela ne te servait à rien, tu te faisais prendre à chaque fois, et causais encore plus de soucis à ton grand-père. Alors, tu as décidé de tout arrêté. Mais tu es resté en contact avec ton groupe d’ami, et ensemble, vous vous êtes durement battus contre des gars de la rue qui se disait ‘trop virils’. Ouais, ils l’étaient tellement, hein ? Tu te souviendras toujours de votre première grande baston. Vous étiez épuisés, mais tellement heureux de les avoir battus. C’était beau à voir, vraiment. Et puis, quel plus grand bonheur de partager cela avec ses amis, et même plus, son meilleur ami ?

Car oui, elle était là, la personne qui t’avait fait le plus de mal. Ton meilleur ami. Celui à qui on confie tout. Ses peurs, ses peines, ses mœurs, ses problèmes. Et pourtant, tout ça, tout les souvenirs que tu avais avec lui, tout les secrets que tu lui avais confié, tout les bons et les mauvais que vous aviez passés ensemble, tout cela, il a réussit à les fracasser à même ton âme en un seul coup. Tout simplement, comme ça, pouf. C’est tombé sans que tu ne t’en aperçoives. Et comment à t-il fait ça ? Et bien, tu n’as jamais voulu me le dire … Car cela te fait encore souffrir. Alors, même à moi, tu n’as pas voulu en parler. Dans tout les cas, j’ai demandé à ton grand-père quelques informations, et, il semblerait qu’après cette incident, tu es cessé d’aller au collège. Tu t’es enfermé dans ta chambre durant plusieurs semaines. Puis, tu as repris le collège. Tu y allais régulièrement, mais lorsque ça n’allait vraiment pas, tu t’autorisais à sécher, et ton grand-père aussi.

Finalement, arrivé à bout du cursus scolaire, après avoir passé ton diplôme sans personne à tes cotés, -sauf moi lorsque je le pouvais-, tu décidais de reprendre le flambeau de la famille. Et te voilà, désormais un prêtre en apprentissage sous les ailes de ton grand-père. Et tu y tiens. Tu veux garder ces tendres souvenirs que tu as avec eux. Et tu feras tout pour entretenir du mieux que tu le peux cet endroit. Et mon récit s’arrête ici. Je n’ai pas tellement parlé de moi, mais… Qu’importe. Nous nous sommes quittés juste avant la seconde année de lycée. Je suis partie. Et, tu essayes de m’oublier, doucement mais sûrement. Peut être regrettes-tu de ne pas m’avoir plus parlé de ton passé, peut être pas. Mais, une chose est sûre, je resterais ton premier amour, et toi le mien. On ne s’oubliera pas de sitôt, crois-moi.


AIME/AIME PAS :: Ce que tu aime ? C’est simple, beaucoup de choses. Tu es très gourmand, et adore la nourriture. Pas forcément les choses sucrés, mais, tout en général. Sauf exception, comme la vanille. Mon dieu, que tu détestes ça. Tu sais pas pourquoi, mais tu ne peux pas t’empêcher d’être dégoûté en voyant ça. Tu adores aussi les animaux. Tu es un grand ami de ces bébêtes. Tu ne peux pas t’en passer. Surtout les chiens. Tu les trouves tellement chou, tellement attachant. Et puis, au moins, eux, tu es sûr qu’ils ne te trahiront pas. Tu aimes la vie, aussi. Même si elle n’a pas été facile durant ton passé, et qu’elle ne l’est toujours pas à ce jour, tu continues de l’aimer, d’espérer qu’elle changera peut être, un jour. Tu aimes sa famille aussi. Enfin, ton grand-père, disons. Tu y tiens comme à la prunelle de ses yeux. C’est la seule personne en qui tu as réellement confiance. La seule et l’unique. Tu aimes également les hommes forts. Ceux qui méritent du respect. Et puis, ceux qui sont intelligent aussi. Qui ne te prennent pas pour plus idiot que tu ne sembles l’être. S’il y a bien une chose que tu détestes, c’est bien. Qu’on te prenne de haut, comme si tu n’étais qu’un moins que rien. Toi aussi tu as ta fierté, et toi aussi tu es un être humain, comme tout le monde. Tu détestes également les uniformes. Mon dieu, ce que tu peux détester ça ! Voir tout le monde habillé de la même manière, comme si vous étiez à l’armée… Tu n’en peux plus de voir ça. Et même lorsque cela concerne les habits de moines que tu portes lorsque tu travailles au temple, tu supportes ça, uniquement car ce sont les ordres de ton grand-père. Sinon, que dalle, jamais tu n’en porteras.
PHOBIE :: La plus grand peur dans ta vie, ce serait de se faire à nouveau trahir. De souffrir à nouveau comme les autres fois. Ça, ça le terrorise. Ce n’est pas pour rien qu’il n’arrive pas à se débarrasser de sa méfiance extrême envers les autres.
PÊCHÉ MIGNON :: C’est un accro aux fraises. Sisi, il adore ça, il pourrait en manger des tonnes et des tonnes sans jamais se lasser, sans jamais avoir envie d’arrêter, même s’il n’a plus faim. C’est vraiment la seule chose qu’il peut manger sans compter.
CASIER JUDICIAIRE :: Oui, à cause de ses vols à l’étalage répétés.
GROUPE SANGUIN :: A-
MOTS PRÉFÉRÉS :: « La confiance ne s’achète pas. Ça se mérite et se renforce au fil du temps. »


SURNOM :: mitsu, haruhito
ÂGE :: pokémon

JE, Alexy Benson, JURE SOLENNELLEMENT QUE MES INTENTIONS SONT MAUVAISES.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matteo Dakko

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 14/05/2012
Age : 26
Localisation : Partout sauf chez moi...

Mini Moi.
Âge: 20 ans
Physique:
Relation: J'en veux pas

MessageSujet: Re: And I still stand, and I won't fall. But, I want feel like becoming less human.| Al' {Activé via M.D.}   Dim 6 Jan - 13:00

T'as un âge de pokémon? Wow trop huts xD

Effectivement, ta présentation était.. longue. xD Mais très intéressante! C'est dommage qu'on en apprend pas plus sur mon meilleur ami...
J'ai aimé le fait que ce soit son premier amour qui raconte tout. =) Ça fait originale.
Cependant.. je me pose la question. C'est une fille ou un garçon? xD Comme tu es bi, ça laisse ces choix!
Oh... et finalement, il n'y avait pas taant de fautes que ça. C'est très acceptable en fait.

Je te souhaite la bienvenue parmi nous. =) au plaisir de te voir rp *^*
Maintenant, go recenser ton avatar /o/

_________________
Yo no soy nada para el mundo .
El mundo no es nada para mí .
¿ Voy a cambiar esto ?
¿ O me va cambiar ?
¿ El amor va a poner un punto sobre tema ?



Si conseguiste obtener mi afeccíon, es porque debes ser alguíen muy importante para mí...
Kylan Hottes es muy important para mí ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://m-no-toshi.forum-canada.com/
Alexy Benson

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 03/01/2013

Mini Moi.
Âge:
Physique:
Relation:

MessageSujet: Re: And I still stand, and I won't fall. But, I want feel like becoming less human.| Al' {Activé via M.D.}   Dim 6 Jan - 13:07

Merci pour les compliments et la validatiiiiion. <3

Aha, faut laisser des mystères dans les vie. 8D Et le fait que son premier amour soit une fille ou un garçon en fait parti fufufufu. Mais, si on fait bien attention, dans le paragraphe où je parle de cette personne, on sait que c'est une fille. :3

Tant mieux pour les fautes alors ! xD

Yep, j'y vais desuite. *^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matteo Dakko

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 14/05/2012
Age : 26
Localisation : Partout sauf chez moi...

Mini Moi.
Âge: 20 ans
Physique:
Relation: J'en veux pas

MessageSujet: Re: And I still stand, and I won't fall. But, I want feel like becoming less human.| Al' {Activé via M.D.}   Dim 6 Jan - 14:45

Merci o/

Et.. faut le retrouver ce paragraphe. X.x Je n'ai pas prêté attention à ce détail en le lisant! .. haha, mais merci de la réponse.

_________________
Yo no soy nada para el mundo .
El mundo no es nada para mí .
¿ Voy a cambiar esto ?
¿ O me va cambiar ?
¿ El amor va a poner un punto sobre tema ?



Si conseguiste obtener mi afeccíon, es porque debes ser alguíen muy importante para mí...
Kylan Hottes es muy important para mí ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://m-no-toshi.forum-canada.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: And I still stand, and I won't fall. But, I want feel like becoming less human.| Al' {Activé via M.D.}   

Revenir en haut Aller en bas
 
And I still stand, and I won't fall. But, I want feel like becoming less human.| Al' {Activé via M.D.}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Stand] Fruti Apple ~
» [Stand] Salon de thé
» I will stand by your side... [ pv ]
» isveig Ϫ and the only solution was to stand and fight.
» Stand de Dégustation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ville Seiyoku :: Premier pas :: Présentation :: Validée-
Sauter vers: