Ville Seiyoku

YAOÏ NC-18
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'histoire de Seiyoku.

Aller en bas 
AuteurMessage
Ryuichi Seiyoku Jr.
Admin
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 14/05/2012

MessageSujet: L'histoire de Seiyoku.    Mar 19 Juin - 0:16

Une alerte nucléaire est transmise sur tous les postes de radio. Les chaînes de télévisions sont encombrées par la nouvelle effrayante. Plus un seul être humain n'a le courage de poser un pied à l'extérieur. Des âmes généreuses ont acceptés d'héberger les sans-abri ainsi que les animaux lâchement abandonnés. Bien entendu, certains ont le malheur de rester sur l'asphalte froid et humide des derniers jours de pluie, les membres crispés, effrayé par les explosions non-loin. Tous croyaient que l'alerte provenait de Tokyo, mais il n'en était rien. Il s'agissait de sa ville voisine, peu connue, hébergeant uniquement les fortunés : Seiyoku. Peu de population, peu de nature, peu d'altruisme. De l'égoïsme et de la folie à l'état pur. L'argent rend idiot. À tel point que cet évènement dangereux et triste [ayant à son compteur quelque centaine de morts par radiation et/ou explosion ] a été commis par le plus riche de la ville. Une grande main d'applaudissement pour Kiyomori Seiyoku, qui laissa sa vie derrière un tel attentat à la vie humaine. Il laisse aussi dans le deuil sa femme et son fils Ryuichi Seiyoku qui sera, dans l'avenir, le dirigeant à la construction de la nouvelle ville.

Les travaux allaient de bon train. Tous les bâtiments ont été mis en ruine, le peu de nature ne servait plus à rien, les routes ont été détruites et les eaux traités. Plus aucune espèce humaine n'y résidait. Il semblerait que même les oiseaux évitaient de passer au-dessus de ce secteur. Et pourtant, une bonne poignée de main d'oeuvres sont venus en aide pour remplir ce trou béant de terre traitée. Les semaines s'écoulaient rapidement, devant une idée qui ne semblait pas avancée. Le découragement teintait leur respiration et les traits de leur visage au fil du temps. Ryuichi était incapable d'obtenir des arbres, des fleurs, des plantes. Personne ne voulait amener à sa nouvelle ville en construction des espèces d'animaux divers. Il dut se battre et prouver que le secteur était sécuritaire pour une telle approche. Il lui eut pris plus de cinq ans pour obtenir tout ce qu'il désirait et qui ferait de sa ville un lieu paradisiaque et sans crainte et tant d'années pour la reconstruire.

Peu avant sa mort, il eut le temps de faire construire tous les établissements nécessaires au bon fonctionnement de la ville. Il prouva pendant plus d'un an qu'on pouvait vivre là-bas sans crainte d'être atteint d'une fuite de radioactivité. Il se fit même traité ensuite pour démontrer que son système n'avait en rien été changé. Le vieil homme ne pu voir plus de son travail et de de son acharnement. Puis, peu à peu, les gens vinrent s'installer à Seiyoku, ville nouvellement reconstruire. Elle était maintenant accessible à tout le monde. Malgré les pierres jetées il y a quelques années à la famille Seiyoku, on la remerciait maintenant. La vie humaine, animale et végétale était de retour tout en beauté. Femmes et hommes se partagent les rues. Les premiers jours après l'ouverture de la ville se fit tout en douceur. Sans savoir pourquoi, un peu de désordre vient prendre place. Le racisme revient, les gangs de rues aussi. Malgré les policiers, il n'y avait plus personne en tête pour prôner le respect. Il ne reste plus qu'un certain Ryuichi Seiyoku Junior qui se cache dans l'ombre. Personne ne sait vraiment qui il est. À quoi bon s'en soucier alors qu'on a le paradis sous nos pieds et dans nos mains.

Il y a aujourd'hui plus de 10 ans que cette ville a été entièrement reconstruite. Soit plus d'une vingtaine d'années depuis le drame. Nous sommes présentement en 2022. Le petit fils du fondateur se tient maintenant à la tête de la municipalité. Presque personne n'a été victime de radioactivité. Les morts, peu importe la circonstance, sont toujours diagnostiqués. Aucune trace de substance X. Il y a pourtant un certain risque de retour. Les citoyens tentent de ne plus parler de cet effroyable bombardement sous l'ordre du dirigeant, mais il est impossible de fermer toutes les bouches... Profitez néanmoins de la ville naturelle qui s'offre à vous. Seiyoku, la ville paradisiaque où de nombreuses personnes d'ethnies différentes se rejoignent sur les bancs d'écoles, dans les restaurants, à la plage ainsi qu'à tous les endroits offerts pour socialiser, s'amuser, cohabiter. « N'ayez aucune crainte, rejoignez-nous. », dirons-nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ville-seiyoku.forum-canada.com
 
L'histoire de Seiyoku.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19
» Pour l'histoire
» Haiti : Cazal une ville , une histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ville Seiyoku :: Premier pas :: Seiyoku book-
Sauter vers: