Ville Seiyoku

YAOÏ NC-18
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 {Ansan Ocelot} I'm not a Vampire ♪ Vu que je n'ai pas les dents longues ~ [100%] [ Activé via M.D.]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: {Ansan Ocelot} I'm not a Vampire ♪ Vu que je n'ai pas les dents longues ~ [100%] [ Activé via M.D.]   Sam 26 Mai - 6:21



✥ IDENTITY ✥




Nom : Comme tout le monde à vrai dire. Son nom est Ocelot. Ouais, vous avez bien lu : « O-CE-LOT », comme ces félins qui ont la gueule d'un gentil chaton trop 'gnon, mais en faite, ça vous attaque en traître. Étonnant ? Mais, ceci n'est qu'un nom de famille, il n'a rien à voir avec le caractère du jeune homme... ou pas.

Prénom : Ansan, du diminutif « Ansanaël », est un prénom peu commun parmi les êtres qui peuplent la planète. Il en est fier, fier de se faire appeler ainsi. Il n'a pas vraiment choisi, mais c'est toujours mieux que « Lancelot » ou encore « Adolf ». Pour tout vous dire s'il avait eu le choix, il aurait repris le prénom de son père : « Sullivan ».

Surnom : Très souvent, on l'appelle « Ans' » ou « Hans » selon les variantes de son prénom. Bien que Ansan soit le diminutif de son prénom, il a réussit à encore diminuer de moitié son diminutif. Passant du « Ansanaël » à « Ansan », puis enfin « Ans' » ou « Hans ». Bien entendu d'autre surnom sur son physique sont d'actualité comme « Le Chat » et bien d'autre encore.

Âge : Dans les alentours de trente-trois ans, Ansan n'est pas un adolescent ou encore un jeune adulte. Il a longtemps franchi ce côté de la barrière, entrant dans les adultes. Dans la force de l'âge, il n'est pas un vieux, mais mûr. C'est un homme qui a la soit-disant « sagesse » des trente ans, mais lui-même le sait, trente-trois ans n'est pas égal à la maturité, mais ça c'est une tout autre histoire.

Sexe : A moins de posséder une magnifique paire de PAD cent pour cent silicone et un manque évident de la « fameuse » virilité, c'est un homme. Les muscles, le visage carré et les atouts qui vont avec le montre clairement.

Taille : Mesurant dans les alentours d'un bon mètre quatre-vingt deux, il est d'une taille respectable pour sa carrure.

Poids : Tout comme sa taille, son poids parle en connaissance de la masse musculaire et de sa taille assez conséquente : quatre-vingt seize kilogramme au compteur, classé dans la catégorie des gabarits dit « lourd », il n'en reste pas moins fin pour pareil chiffre.

Orientation sexuel : Depuis toujours, les femmes ne l'ont jamais intéressé. Préférant de loin la compagnie des hommes à celle des sirènes tentatrices et manipulatrices.

Situation : Malgré son âge, Ans' est célibataire d'après les dernières informations.

Nationalité : Originaire de la « Grande Prusse » déchue, notre matou est un allemand depuis la nuit des temps. Toute sa famille ayant vécut en Allemagne depuis des générations et des générations, il a donc acquis sa nationalité d'allemand depuis des millénaires, malgré le fait que depuis son adolescence il vit en ancienne « URSS », donc nous allons dire Allemand/Russe par le lien du sang et des terres.

Métier : A vrai-dire, Ans' n'est rien d'autre qu'un professeur. Ayant fait l'armée bien avant d'enchaîner ses années d'études pour avoir son diplôme de professeur, il s'est donc spécialisé dans l'histoire, avec certains thèmes qu'il affectionne.





✥ PHYSICAL ✥


A quoi ressemble-t-il ? Est-il bizarre ? Non. En aucun cas, il est étrange ou encore bizarre d'après le mot qui y est employé. Il ressemble à n'importe quel homme vivant ici. Il est certes suspect dans sa façon d'agir, mais cela ne concerne pas cette partie. Commençons donc par le début, voulez-vous bien.

Vu de l'extérieur, il ressemble à un ange, la forme de son visage, les traits fins qui le dessine sont comme là pour en donner l'impression, l'impression d'un homme sain et sans vice. Pourtant il en est tout autre, sa peau d'une couleur hâlée et doré s'accorde à merveille à la forme et la structure de son visage. Ses lèvres sont fines et dessinées d'une jolie manière; son nez est droit et sans bosse apparente; ses yeux sont en amandes et ont toujours les paupières à demi-fermées laissant étinceler l'éclat mauvais et sadique de son regard doré. Voilà ce qui le différencie des anges, montrant qu'il est bel et bien un vile « démon ». Son regard semble amical à vrai dire, mais étrangement ses yeux expriment un sentiment des plus dangereux : une soif de combat presque incontrôlable, mais il sait se maîtriser dans ses gestes, mais son regard il n'a su le dompter pour en donner une impression douce et chaleureuse. Un défaut ? Surement vu qu'il ne peut être en présence de certaines personnes sans les faire de suite fuir. Bah il pourra toujours mettre des lunettes. Ses yeux ont beau être d'une férocité, ils n'en restant néanmoins d'une couleur fascinante : bleu comme le saphir, éblouissant comme le reflet sur l'océan, ses yeux sont d'une couleur étonnante, jouant avec l'intensité qu'ils ont parfois à travers certains regard qu'il lance. Couleur naturelle ou non ? C'est avec un grand sourire qu'il risque de vous répondre de manière positive : naturel. Du moins si on regarde attentivement on remarque qu'il est cyan, car les rayures sur ses iris ont beau être bleuté et très rapprochées des unes des autres, on peut toujours arriver à voir la couleur de la topaze qui teint ses iris à la base, malgré le mélange naturel du saphir.

Ses cheveux sont d'une couleur variable selon l'éclairage ou l'endroit où il se pose, variant dans le blond très foncé qui ressemble plus à une teinte sombre, mais ses propos sont tout autre, il déclare lui-même que ses cheveux sont couleur cendre avec des reflets blonds, bien entendu les avis change parfois selon les personnes qui le croise, car il est tout sauf discret avec cette crinière hirsute qui s'hérisse derrière son crâne comme le ferait un chat sous la colère, relevé derrière sa tête et lisse à l'avant, encadrant son visage fin. Une frange irrégulière lui voile les yeux, mais ses cheveux sont disposés de façon à se croiser pour en aucun cas voiler sa vue, donnant à son regard une expression plus intensifiée. De longues mèches lui couvre le côté de son visage, coupé de façon irrégulière, ses mèches-là ne font qu'encadrer son visage impassible.

Ansan mesure environ un mètre quatre-vingt deux et possède un corps plutôt bien sculpté et entretenu, un corps plutôt agile et souple, avec en plus une dextérité dans ses mouvements qui font de lui un adversaire dangereux. Ses doigts sont plutôt agile, bien que sa main droite est souffert par rapport aux répercutions de son entraînement étant plus jeune. La paume de sa main est entièrement recouverte de cicatrice dû à une utilisation trop abusive, mais ceci n'est pas sa première ni dernière cicatrice, son corps en est recouvert, ceci a une explication, étant d'un caractère bagarreur auparavant il a enchaîné les combats à tout bout de champ et pour n'importe quoi. Une simple bousculade pouvait être un motif pour se battre, mais avec le temps il est devenu plus sage et réfléchit on va dire, malgré certaine réticence à dire cela. Les seuls cicatrices plus ou moins importantes qu'il porte sur lui se dispose à deux endroits différents : une cicatrice sur le torse qui donne une cicatrice plutôt voyante, ainsi qu'une autre plus grande qui part de sa hanche pour remonter sur ses abdominaux, de vieux souvenirs qui le rendent nostalgique. Malgré tout ça, son corps est parsemé d'autres cicatrices, entièrement recouvert, il ne cherche pas à les cacher, comme les trois cicatrices sur gauche de son flan. Trois lignes qui donne l'effet « griffure de chat » sur cette zone, renforçant par la même occasion son caractère de bagarreur.

Un corps souple, mais aussi le maniement de l'aiguille qui l'a marqué au fer rouge. Bien que sa peau soit bronzé et parsemé de cicatrice, il n'en reste pas moins quelqu'un qui aime martyriser son corps. Tatouage, piercing, tout a été fait chez lui. Commençons par les tatouages : son bras droit, la fameuse « Main de Dieu », l'épaule est entièrement tatouée d'une croix stylisée de style gothique avec une paire d'aile. Son torse est lui aussi tatoué, le côté gauche en haut de son pectoral gauche une série de petit dessin incluant des formes géométriques, plus un crâne de démon le tout formant une sorte de chaîne. Son abdomen est aussi touché, sur son flan gauche, une tête de dragon crachant du feu, dirigée vers le bas-ventre, ainsi que de le creux de son omoplate, un démon ailé des plus cauchemardesque, ce qui donne l'affreuse sensation d'avoir un satanique en face de soi. Un peu plus haut sur son flanc gauche une autre croix, mais on va s'arrêter à là, sinon jamais on en finira. Amateur de piercing, ses oreilles en sont percées de toute part, changeant souvent de boucle d'oreille pour varier les goûts assez bizarre qu'il a.

Ses habits sont assez simple dans l'ensemble... Où du moins c'est ce qu'il croit, mais il est limite très compliqué. Jeans d'une teinte gris terne complètement mis en pièce par ses soins pour lui donner un style personnel. Déchiré de toute part, toutes ces coupures laisse entrevoir sa peau bronzée. A ses pieds une paire de botte d'une noir satiné, avec des bordures argentées, aucun commentaire. En remontant un peu plus on aperçoit un manteau noir aux allures de manteau de tueur/chasseur stylisé, d'un noir d'encre et avec des reflets argentés, il met en valeur se silhouette musclée, étant d'une longueur qui lui arrive jusqu'au pied, cela cache parfaitement son corps. A courte manche on peu donc distinguer ses avant-bras bronzé. Sous ce manteau, il porte un débardeur noir sans manche, un habit des plus simple sous cette amas de noirceur, bien que la plupart du temps il préfère venir torse-nu, mais bon, il se doit de pas vraiment se faire remarquer. Ensuite il a bien des breloques. C'est à dire des mitaines noires, bracelets sur son poignet droit et un collier avec des plaques d'identifications militaires, mais surtout de chapelet en argent qui sont un peu les vestiges de sa terre natale.


✥ PSYCHOLOGY ✥


Qui il est ? Comment se comporte-t-il ? Pourquoi fait-il tel ou tel chose ? Cela sont des choses auxquels j'aimerais vous répondre, mais il est si renfermé, si indifférent que cela n'est pas toujours facile de le comprendre. A quoi servirait-il de le comprendre à vrai dire ? Même lui s'en fout royalement de ce que les autres pensent de lui. Pour lui c'est normal d'être comme il est un point c'est tout. Pourtant certaines personnes cherchent à comprendre son caractère, comme pour manipuler son esprit, et il déteste vraiment les personnes qui sachent immédiatement comme il va réagir à tel ou tel moment, voulant rester imprévisible, toujours être une sorte de bombe où l'on ne saurait pas quand elle explosera.

Maintenant que l'introduction est expliquée, passons aux choses sérieuses voulez-vous ? Ansan est une personne totalement refermé sur lui-même, il n'aime pas parler longuement et pour rien dire surtout avec des gens qui insistent, si on veut lui parler, c'est avec un minimum d'intelligence ce qui résume un peu trop son caractère solitaire et froid. La solitude est vraiment quelque chose qu'il exprime, se mettant dans un coin soit pour dormir, soit pour simplement rester là à penser à des choses futiles. Nous exprimons sa solitude? Pourtant parfois il reste avec quelqu'un seulement parce que celle-ci l'intrigue, ensuite quand il s'en lassera, il abandonnera cette personne, c'est la même chose pour tout le monde, une fois lassé, il les laisse à leur sort et ne s'en préoccupera plus.
Sadique. N'est-ce pas ce qu'il est? Oui, il est sadique, il aime faire souffrir les gens, autant physiquement que psychologiquement, c'est son petit jeu de tous les jours, enfin si la victime s'approche de lui, bien évidemment. Ansan tourmentera la personne; ça manière de procéder ? Il devient chaleureux, serviable et attentionné pour mettre en confiance la victime, puis il deviendra méchant, blessant, et agressif envers elle, alternant ainsi de suite son caractère sa façon d'être pour tourmenter, blesser sa proie. Pour lui être sadique c'est tout un jeu, un jeu qu'il s'amuse à mettre en pratique lorsque l'occasion se présente.
Parlons un peu de ses contacts avec d'autres personnes... même si ce n'est pas vraiment utile, car il est indifférent aux autres, il peut se mêler à la foule très facilement, mais pour lui ce ne sont que des objets à exploiter, il ne se croit pas supérieur en pensant à ça, loin de là, mais c'est ce que lui font penser les gens qui gambadent dans les rues. Il peut avoir des discutions avec certaines personnes qui ne l'ont pas tout de suite énervés ou encore ennuyés car lui il sait quoi faire quand cela arrive, se reculer, se replier face à pareil personne et s'en aller tranquillement et si celle-ci insiste... eh bien, il s'amusera avec elle jusqu'à la voir se briser ou encore de s'en lasser.

Nous ne parlons que de ses mauvais côtés, mais il en possède des bons, pas beaucoup certes, mais il en a quand même. Quand l'envie lui en prend il peut être jovial, mais dans ses critères à lui, c'est à dire se moquer et taquiner les autres, mais ça encore c'est selon son humeur ou sa volonté de l'être. Ensuite il peut être un bon ami si l'envie lui en prend, devenant quelqu'un de très appréciable, bien que ses manières laissent à désirer parfois, envers ses amis s'il en a, il sera attentif et essayera de les aider quand il le pourra, sinon il ne vaut mieux pas l'avoir comme ennemi parce que pour lui les conversations pour arranger les choses ce n'est pas son truc, il préfère se battre, mais avec le temps il a réussit à inverser cela et maintenant il préfère parler que de devoir dégainer ses poings, premièrement c'est un manque de respect envers la personne en face de lui, et c'est aussi un acte irréfléchi d'après lui.
Le respect. C'est une chose en laquelle il est particulièrement attentif. Le respect est une chose qu'il ne faut pas déshonorer, il est très sévère sur ce sujet-là, être irrespectueux envers quelqu'un est un acte impardonnable pour lui, encore sous les anciens principes qu'on lui a inculqué, il défend avec hargne l'honneur, même ceux des gens qu'il n'apprécie pas ou encore de ceux qui l'énerve.

Bien que son caractère soit assez lunatique, le reste c'est à vous de le découvrir, passons à présent sur ce qu'il aime et n'aime pas, ce qui fait partie de son caractère.

Ansan est du genre à aimer boire du whisky dans un coin tranquille avec pour seul bruit, le silence en lui-même, boire en compagnie de quelqu'un ne le dérange pas tant que cette personne n'interrompe pas avec des propos sans importance son moment de plénitude. Marcher sans but précis est une spécialité chez lui, il aime traîner ses pieds un peu partout, donnant l'air d'être un vagabond, c'est l'impression qu'il donne encore à certains moments. Méditer est pour lui un bon moyen de faire le point sur certaine chose qui l'aurait agacé ou sur des décisions à prendre.
Cet homme déteste qu'on lui vole du temps avec des choses sans intérêts, ça a le don de le rendre mauvais, acerbe lorsqu'il ouvre la bouche pour dire quelque chose. Les gens qui insistent... c'est une chose qui le rend froid et dangereux, son regard en exprime ce sentiment, il n'aime pas qu'on lui parle de façon oppressante ça a le don de le froisser et de le rendre irritable.

Dans tous les cas, il n'est pas facile à approcher ou encore à parler, il faut tenter une approche plus stratégique pour éviter de finir comme son souffre douleur, vous laissant croire alors qu'il est doux alors qu'en faite il ne fait que jouer avec vos sentiments et vous brisera au dernier moment.


✥ BIOGRAPHY ✥


Histoire, histoire, éclaire-moi d'une douce lumière, c'est bien pour cela que je n'aime pas les souhaits ou encore la pitié, toujours et encore on me demande de raconter mon histoire, mais pourquoi devrais-je vous faire ce plaisir ? Je n'aime pas faire plaisir aux autres avec pour intérêt de rassasier leur curiosité, en quoi là-dedans j'y gagne quelque chose ? Rien, je n'y gagne rien au change. Mais si c'est vous, vous cadavre sanguinolent qui me le demandez, pourquoi pas vous la raconter.... De toute manière vous êtes déjà mort, à quoi cela servirait que je n'accepte pas à votre requête secrète ? Rien, donc voilà ce que vous demandez, mon histoire....

*
**


Cela remonte à si longtemps, il y a environ vingt-sept ans... c'était un jour comme les autres. Ansan, le benjamin de la famille Ocelot ; famille de militaire connu en Allemagne, mais restant simplement inconnu de nom dans le reste du monde. Justement, nous parlons du benjamin de la famille, mais aussi le moins bon, car oui, dès son plus tendre âge il ne faisait que flâner, n'écoutant pas les leçons de ses parents et encore moins de ses professeurs. Les seuls qui avaient de l'autorité sur ce petit démon était peut être les deux autres frères de la famille Ocelot; le cadet Asran âgé de sept ans devait parfois user des poings pour faire entendre raison à son petit frère ce qui souvent se terminait en bagarre. Asran était doué et avait un avenir assuré parmi les tireurs d'élites, il aimait beaucoup le combat à distance, usant plutôt de revolver et toutes sortes de jouets en plastiques, car ici dans la famille Ocelot, l'entraînement était celui d'un véritable commando, voulant donner naissance à des guerriers d'exceptions pour assurer une protection quasi parfaite au peuple allemand, même si cela devait commencer par les armes en plastiques. Les deux frangins étaient bagarreur, certes, mais s'aimaient énormément, réglant toujours ensemble les problèmes ou les causaient, ce qui était assez fréquent dans la maison Ocelot. Deux enfants terribles sous la surveillance de leur grand-frère : Donovan, l'enfant prometteur de cette illustre famille, un avenir glorieux l'attendait surement, âgé de dix ans, il détenait le pouvoir sur ses deux frères, il était écouté par eux deux et savait faire respecter les consignes et ordres. C'est peut être par ce caractère autoritaire et dangereux que la famille Ocelot était souvent représenté chez les autres soldats.

Mais revenons-en à cette belle journée de printemps qui s'annonçait fort bien, les trois rejetons et leurs parents étaient justement de sortis ce jour-là, se promenant le long du fleuve, laissant leurs enfants se détendre, se dépenser. Le regard protecteur de leur parent était une belle chose à voir, ce que tout de suite Donovan dévora du regard, il était lui-même heureux de voir enfin sa famille être comme celle des autres et non plus une armée, observant encore une fois ce sourire, ce regard qu'avait ses parents, il en fut rapidement arraché par deux ombres qui venaient de lui cacher la vue et qui le poussait. Donovan reporta son regard sur ces masses noirâtres qui n'était qu'autre que Asran et Ansan qui se chamaillaient encore, énervé il tapa dans le tas, leur hurlant dessus pendant cinq bonnes minutes qui rapidement détendit l'atmosphère par des rires des trois frangins. Cette journée était si belle, trop belle au goût du père de famille, il savait que quelque chose clochait, il connaissait parfaitement cette ambiance trop confortable, ils allaient arriver, mais il préféra laisser encore du temps aux jeunes garçons. Car oui, le père savait très bien qu'un commando de l'armée allemande étaient en route vers eux, après avoir appelé il y a de cela deux heures.

Liane, la mère des enfants s'avança vers eux, récupérant le boudeur d'Ansan dans ses bras qui était le plus jeune, déposant un baiser sur son front, un sourire bienveillant sur les lèvres. Ansan se rappellerait toujours des yeux bleu acier de sa mère et de ses magnifiques cheveux bruns qui étaient ondulés, il s'en rappellerait toujours, il en avait fait la promesse au fond de lui. Reposant son enfant au sol, Liane observa son mari d'un air inquiet, ayant entendu la conversation téléphonique de son mari, celui-ci hocha la tête, intimant l'ordre de ramener les enfants à la voiture. La femme demanda alors à l'aîné de raccompagner ses deux frères au véhicule et d'entendre bien sagement leur retour. Ils obéirent allant se réfugier dans l'auto, ne se doutant en aucun cas que c'était la fin pour eux, pour leur famille.

Pendant plus de vingt minutes, Asran et Ansan se hurlèrent dessus dans la voiture, alors que Donovan observait d'un regard inquiet le paysage, voyant subitement des voitures noirs apparaître et foncer vers l'endroit où était leurs parents. Les yeux de Donovan s'écarquillèrent, et hurla à ses frangins de la boucler, ceux-ci en furent choqués, ne comprenant qu'après les explications, la situation. L'aîné sortit de la voiture, suivit de Asran qui tenait la main de son frère, courant aussi vite qu'ils le pouvaient, mais il était trop tard. Trop tard car les militaires : les soldats de l'armée avaient justement réussit à arriver à bout des parents : le corps inerte de la mère et celui de leur père. Asran lâcha son frère pour courir sur les soldats, la colère et l'innocence de son acte commandant ses mouvements, mais les militaires étaient bien trop fort et le tuèrent d'un simple coup de crosse à la nuque, le craquement des os se répandant dans l'air. Tétanisé, Donovan ne savait pas quoi faire, il laissait aux hommes une trop grande ouverture, que Ansan en paya le prix fort, voulant protéger son frère, il reçut es coups de couteaux donnant une longue griffure dans son dos et sur son torse, il en hurlait de terreur et de douleur tout cela fit fuir l'aîné qui pourtant était l'espoir de la famille, mais rien à faire, sauver sa peau n'était-elle pas l'instinct primitif de tout humain ? Ansan venait de le voir, brisant ainsi l'image parfaite qu'il se faisait de son frère. Il avait était laissé pour mort près du cadavre de Asran et de ses parents jusqu'à ce que les alliés de la famille Ocelot arrivent, amené d'urgence au centre de soin, il y resta pendant quatre ans, se forgeant dans cet endroit blanc, clos et sombre, un caractère encore plus dangereux que celui des monstres qui avaient tué sa famille. Pendant encore plus de quatre ans, il s'entraîna auprès de ses tuteurs avec la hargne, la rage d'un dragon, d'un tigre ne laissant aucun répit à ses adversaires, il déversait toute la colère qu'il avait contre eux, les blessant parfois, car contrairement à ce que les professeurs d'Ansan inculquait, il avait opté pour le combat rapproché et dans le style des samouraïs de l'ère nippon. Laissant par le billet de son arme déborder sa colère, faisant de lui un adversaire redoutable et digne de la mémoire de la famille Ocelot, il avait le même regard que son père : Sullivan grand manieur de lame de la famille Ocelot. Le centre de ré-éducation militaire d'Allemagne voyait en lui l'image de l'ancien chef de famille, car beaucoup avait gardé en mémoire le caractère désinvolte du jeune garçon qu'avait été Ansan, mais maintenant il était animé d'une rage folle de tuer les meurtriers de sa famille, ce n'était même plus pour protéger le peuple allemand, c'était une vengeance, une vendetta. Il avait à ce moment là quatorze ans.

Cinq longues années ont passé, il avait dix-neuf ans, il avait décidé de sortir du monde germanique pour aller s'installer en Russie avec son tuteur. Russie, belle Russie, il demanda d'être intégré dans l'armée soviétique, connaissant parfaitement leur moeurs sanguinaire. C'est ainsi qu'il intégrait l'armée d'un pas fier ? Non, plutôt d'un pas lourd de sens, lourd de vengeance de tuerie. Le regard verrouillé sur l'homme en face de lui, il avançait avec sur son épaule, son baluchon, il marchait, il se rapprochait de l'homme, toujours avec la même lenteur exagéré, il arrivait. Tel un chat, il se faisait prudent. Trois mètres, deux mètres, un mètres.... Le poing du jeune Ansan s'écrasa contre le nez de l'homme, un craquement se faisait entendre : nez cassé, hurlement. Le baluchon se laissa choir sans ménage sur le sol, alors que son propriétaire frappait l'homme en face de lui qui n'était autre que le sous-fifre du général russe, une envie de se faire remarquer. Il n'avait pas oublié, il était rancunier envers les allemand et cet homme en subissait les conséquences. Visage en sang, le pauvre militaire vit l'espoir qu'au dernier moment où trois officiers attrapèrent le matou enragé pour le reculer. C'est comme ça que le benjamin de la famille Ocelot se présenta à son supérieur avec une entrée digne de son caractère revêche.

Pendant huit ans, il a subit une formation assez rude à l'armée, déployant correctement sa force brute pour assouvir certaines de ses vengeances, comme rétamer encore une fois le pauvre militaire ou encore d'apprendre tout simplement à se taire et à attendre le bon moment. La patience est bien une vertu qu'il a bien maîtrisé. Pendant huit longues années il a combattu pour le peuple russe, subissant souvent des attaques qui lui récoltaient des cicatrices et blessures parfois trop importantes, ce qui lui valait la plupart du temps à des arrêts de trois semaines à deux mois. Mais, il était pire qu'un cafard, il était tenace et revenait toujours au combat pour sa patrie. Acquérant la nationalité russe, il était devenu un des leurs, apprenant même à manier autre chose que les lames, c'est à dire un Snaiperskaya Vintovka Dragunova ou "Fusil de précision Dragunov", ou plus simplement un SVD de l'armée russe. Le Dragunov bien qu'il soit un fusil de précision n'a pas été conçu dans cet objectif premier. Il doit normalement servir pour le soutient, et pourtant, cette arme peut tirer jusqu'à une distance de 800 mètres. C'est une arme qui peut avoir une baïonnette au bout du canon, ce qui est assez rare sur des armes à distance en Europe. Ça permet déjà de se défendre au corps à corps, qui est la spécialisation d'Ansan. Cette arme possède un chargeur de dix cartouches, avec trente coups par minutes. D'une jolie couleur, noir avec des rayures pourpre, ce qui le différencie des autres. Sur la cross, il y a un autocollant désignant le cycle biohazard. Voilà ce qu'on lui avait demandé de maîtriser. Huit année, c'est pendant ce long laps de temps qu'il a réussit à endurcir son corps, multipliant cicatrices et représailles de bon nombre de militaire qui vivaient à la base. Pendant ces longues années d'entraînement intensif il avait aussi abîmé son corps dans l'art de l'aiguille, tatouage et piercing avait marqué son corps le souillant plus que la guerre le faisait. Vingt-sept ans était l'âge qu'il avait après toutes ses années à combattre et à obéir comme un chien et pourtant l'année qui suivit détermina tout....

*
**


Le champ de bataille n'était pas très sain d'esprit, des morts, encore des morts et là encore des cadavre qui bougeaient encore au lieu de mourir tranquillement. D'un coup de baïonnette le soldat de cendre mettait fin à leur vie, tout en poursuivant son avancé dans le camp ennemi. C'était assez drôle de voir tout ce sang mélangé à la boue, ça lui donnait un aspect de rouille. Les lèvres de l'adulte s'étirèrent pour figer sur ce visage hâlé un sourire sadique. Ses yeux de saphir avait repéré la larve qu'il cherchait depuis plus de douze ans, il l'avait retrouvé et dans le camp ennemi ! Que le destin fait bien les choses ! Hans s'avança tranquillement, piétinant la jambe de son très cher frère pour l'obliger à arrêter de ramper comme une mauviette. Quel âge avait-il maintenant ? trente-deux ans ? Donovan était un adulte expérimenté et il fuyait encore et devant son jeune frère de vingt-huit ans, quelle ironie. Aucune pitié pour les déserteurs, voilà ce qu'était les ordres du commandant. L'arme calée contre son épaule, en joug, Ansan pointa le canon de son arme sur le front de son frère « adoré » : le doigt sur la détente, il appuya et le hurlement déchirant de l'arme russe pourfendit l'air, tel un rugissement de dragon, le son déchira l'air dans un tonnerre de foudre et d'étincelle. Un nouveau cadavre décorait le champ de bataille. La bataille semblait être terminé, mais c'est bien sur le chemin du retour que l'embuscade apparut. Un coup de fusil d'un soldat kamikaze, une explosion de chair brûlées, et une coulée écarlate. Un peu de vie avait animé le kamikaze avait de mourir, il avait tiré, il avait touché. Entre l'épaule et le cou, une entaille profonde causé par la balle. C'était une partie sensible du corps et Ansan venait d'en prendre conscience, c'est comme ça qu'il comprit que si ce jour-là, il n'avait pas eu de chance, il y aurait laissé la vie. C'est à cause de cette unique blessure qu'il décida de quitter l'armée, mais Poutine n'était surement pas d'accord de voir un de ses soldats devenir aussi rapidement « retraité », c'est ainsi qu'il désigna Ansan comme déserteur a tuer. C'est ainsi qu'il se retrouva fiché parmi les « Invalides de guerre Ukoyies » et les « déserteurs ».

*
**


Pendant cinq ans, il a vécut selon ses envies, changeant souvent de ville sans jamais planter ses racines. Son cou lui faisait souffrir, la cicatrice laissé par l'arme était toujours aussi brûlante ce qui avivait d'ancienne douleur. Au moins son esprit était serein, il avait pu tuer son frère. Ses habitudes changèrent aussi avec le temps, reprenant goût à certain plaisir comme la cigarette, le whisky ou encore les hommes et les femmes. Pendant cinq ans, il a facilement comblé le gâchis que l'armée avait fait, seulement cinq ans pour rattraper plus de vingt et un ans de vengeance. Au moins, il vivait heureux à présent. Tranquille pénard. Il a néanmoins fait des études pour entrer dans le corps enseignant. Cinq années où il décrocha son diplôme, sa spécialisation ? L'Histoire du monde, très bien calé sur l'histoire de chaque pays et contrée, il avait amassé assez de connaissance pour comprendre que le Japon était un idylle pour lui. Au moins, l'influence du russe dictateur était plus de mise, c'est ainsi qu'il entra au Japon pour se faire discret et disparaître de la circulation. A trente-trois ans, il ne faisait plus attention aux informations, il vivait au jour le jour, comme un bon vieux gros matou, c'est à cet âge qu'il entra dans la ville Seiyoku, pour enseigner et ne pu à avoir à mêler sa vie d'ancien militaire à sa nouvelle vie, malgré les séquelles qu'il porte, c'est à dire son corps façonné pour le combat.


✥ OTHER ✥


Aime/Aime pas :
  • Ce qu'il aime : Le whisky, la méditation, le silence, les personnes pas trop ennuyeuses, fumer, les jolies garçons, l'Histoire, les armes.
  • Ce qu'il n'aime pas : Le bruit, les personnes indésirables, le simple fait de venir rôder autour de son espace vital sans y être convié, les personnes non-attentives, les rebelles.


Phobie : Comme tout le monde, il a des phobies. Pour Hans' c'est plus la peur, une folie furieuse peur d'être pris entre quatre yeux avec... un médecin. Il ne les a jamais vraiment supporté, depuis les années de rééducation.

Pêché mignon : Boire un verre de whisky et bien entendu « lustrer » sa très chère et vieille SVD ♥.

Casier judiciaire : Bien sur, avant de faire ce deuxième métier, il a eu quelques gros ennuies avec les militaires, et surtout la police. Donc son casier n'est plus très vierge, vierge ~.

Groupe Sanguin : L'Allemand/Russe est du groupe sanguin B, précisément, le groupe B-.

Mots préférés : Il n'en a pas vraiment, mais peut être qu'il en aura, qui sait ?


✥ WHO I AM ✥


Surnom : Biohazard.

Âge : Dix-huit ans.

JE, - Ansan Ocelot - , JURE SOLENNELLEMENT QUE MES INTENTIONS SONT MAUVAISES.


©Ansan Ocelot
Toute reproduction, même partiel est interdit.
Sauf autorisation du propriétaire de cette fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: {Ansan Ocelot} I'm not a Vampire ♪ Vu que je n'ai pas les dents longues ~ [100%] [ Activé via M.D.]   Mar 29 Mai - 16:33

Bonsoir, bonjour,

    Je sais c'est très mal de faire un DP ! (Double-post) Mais pas le choix, je veux juste prévenir que j'ai terminé ma fiche et que si il y a des incohérences merci de me le signaler, j'essayerais de modifier !


Bonne lecture ~
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Dakko

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 14/05/2012
Age : 26
Localisation : Partout sauf chez moi...

Mini Moi.
Âge: 20 ans
Physique:
Relation: J'en veux pas

MessageSujet: Re: {Ansan Ocelot} I'm not a Vampire ♪ Vu que je n'ai pas les dents longues ~ [100%] [ Activé via M.D.]   Mer 30 Mai - 18:55

Ah oui ! j'me souviens de toi ! xD
J'ai lu ton caractère en premier (bah oui, j'lis bien xD) et j'ai pas trop reconnu la fiche, mais le physique et l'histoire, trop~.
Quoiqu'il y a certaines parties de ton physique qui ne colle pas avec tes images ><
Maiiis, j'aime trop tes tatouages! j'aimerais pouvoir les voir *^*
Je ne sais plus ce que j'ai dit dans mon bienvenue de Y, maiiis bon chuut xD c'pas grave.

Sinon, j'ai remarqué que.. .... Tout est en ordre \o/ et je te souhaite la bienvenue ^^
Amuse toi bien~~

_________________
Yo no soy nada para el mundo .
El mundo no es nada para mí .
¿ Voy a cambiar esto ?
¿ O me va cambiar ?
¿ El amor va a poner un punto sobre tema ?



Si conseguiste obtener mi afeccíon, es porque debes ser alguíen muy importante para mí...
Kylan Hottes es muy important para mí ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://m-no-toshi.forum-canada.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: {Ansan Ocelot} I'm not a Vampire ♪ Vu que je n'ai pas les dents longues ~ [100%] [ Activé via M.D.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
{Ansan Ocelot} I'm not a Vampire ♪ Vu que je n'ai pas les dents longues ~ [100%] [ Activé via M.D.]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» Cherche bannière vampire counts (Fantasy)
» The Vampire Diaries
» Buffy the vampire slayer et le spin-off Angel
» Major Revolver Ocelot - 03 OCE 80 06

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ville Seiyoku :: Divertissement :: Archive-
Sauter vers: